“Il est dans l’intérêt de tous que le MR soit dans la majorité” , estime Mathieu Michel

BRABANT WALLON “Un bilan impressionnant. Je ne pense pas qu’une majorité ait pu faire autant que la nôtre en six ans.” Les membres du MR Brabant wallon, par l’entremise du président du collège provincial, Pierre Boucher, se sont réjouis, hier, de la façon dont la majorité turquoise a mené la Province depuis 2006.

Une législature qui a vu se concrétiser de nombreux projets : création de logements publics via la régie foncière provinciale, mise en place de la prime d’aide au logement pour les jeunes, investissement de huit millions d’euros pour la création de 1.000 places d’accueil de la petite enfance et mise en conformité de 1.150 autres, création de la nouvelle caserne de pompiers de Jodoigne et du poste avancé de Villers-la-Ville,…

D’autres projets sont en cours d’étude ou de réalisation, notamment grâce à la manne providentielle de 75 millions issue du fonds de pensions de la Province : la réhabilitation du champ de bataille de Waterloo dans laquelle la Province intervient financièrement, le plan Piscines qui prévoit la création de bassins et la rénovation de ceux déjà existants, la création du hall polyvalent de Wavre ou encore du centre sportif de la Communauté française à Louvain-la-Neuve.

“Le tout alors que la trésorerie de la Province est passée de 97 millions en 2006 à 135 millions aujourd’hui “, précise Pierre Boucher. “Oui, nous avons utilisé le fonds de pension de la Province mais nous n’avons pas jeté l’argent par les fenêtres. Nous avons répondu aux attentes que les communes avaient depuis des années.”

Un bilan qui, selon les libéraux, est indicateur de ce que le MR peut réaliser lorsqu’on lui fait confiance. “Le Brabant wallon est bien géré” , confie Mathieu Michel, tête de liste MR pour le district de Wavre et pressenti à la succession de Pierre Boucher en tant que président du collège provincial. “C’est l’une des régions les plus prospères d’Europe et c’est notamment dû à la gestion libérale qui a permis de conserver une dynamique positive dans la province.”

Alors que les élections provinciales se profilent à l’horizon, les libéraux ont présenté leur programme pour les six années à venir (Lire ci-dessous). Et les objectifs des Bleus sont clairs : rester la première formation politique du Brabant wallon – le MR avait obtenu 41,54 % des suffrages et 24 des 56 sièges en lice en 2006 – et conserver une place dans la majorité. “Nous avons prouvé que le MR pouvait gérer l’institution provinciale “, poursuit Mathieu Michel. “Il est dans l’intérêt de tout le monde que le MR soit dans la majorité.”

Et alors qu’il se murmure de plus en plus qu’une alliance entre le PS et le MR aurait été conclue avant même les élections, Mathieu Michel entend balayer catégoriquement la rumeur.



© La Dernière Heure 2012