C’est la bonne nouvelle à Bourgeois (Rixensart), les traditionnelles Fêtes Populaires signent leur retour cet été, les 19*20 et 21 juillet prochains. Mais règles sanitaires obligent, ces fêtes seront largement adaptées au niveau de leur déroulement et de leur affluence.

"On sera en mode Covid-safe mais on tient tout de même à marquer le coup, explique Thierry Boereboom, du comité 21 juillet Bourgeois. Avec des festivités qui démarreront le 19 au soir avec un spectacle comme d’habitude, avant d’enchainer avec 4 concerts par jour (midi, 14h, 16h et 20h) les 20 et 21 juillet. Des concerts accessibles sur réservation, par tables de 2 à 8 personnes où les gens resteront assis et pour des concerts d’une durée d’une heure chacun."

Une fois le concert terminé, l’équipe du comité se chargera alors de désinfecter les tables pour le concert suivant, pendant que le public pourra profiter d’un espace post-concert d’une capacité égale. "L’idée c’est vraiment de proposer aux gens un concert d’une heure pour ensuite profiter de deux heures de détente supplémentaires, avec un bar accessible et une petite restauration. Pour profiter des festivités autrement, mais dans la convivialité."

La capacité maximale du site reste encore à définir, mais elle devrait osciller entre 120 et 200 personnes au maximum. Du côté de la programmation, tout reste encore à définir. "On est vraiment dans le rush, le feu vert nous a été donné il y a quelques jours seulement. On fait le maximum pour déterminer la programmation d’ici à la semaine prochaine. Quelques artistes sont déjà presque déjà "bookés" mais on préfère avoir tout réglé avant de les annoncer. Une fois le line-up établi, on lancera alors le système des réservations."

Une chose est sure, les artistes qui se produiront seront au maximum de Rixensart ou des alentours. "L’assistance sera bien moindre que d’habitude, on veut donc mettre l’accent sur les jeunes ou des groupes plus de niches. Par contre, il est très important de signaler que ces artistes se produiront cette fois-ci au chapeau. Car vu les mesures, la taille réduite du bar, l’assistance très limitée, on n’a pas de budget pour la programmation. On invite donc le public à se montrer généreux, surtout que le secteur culturel a été l’un des plus touchés par cette crise. À vos dringuelles !", conclut Thierry Boereboom

Par contre, cette 20e édition des Fêtes du 21 juillet à Bourgeois restera entièrement gratuite, comme à chaque fois.