Runnin’City, c’est l’une des applications sportives du moment. Car loin de ne s’adresser qu’aux seuls sportifs, l’application propose des parcours à tout un chacun. Parcours qui allient la pratique sportive - marche ou course à pied, le vélo s’y prêtant moins bien - à la découverte ou redécouverte de sa commune, de l’environnement et des divers monuments ou autres points d’intérêts qui jalonnent les tracés proposés.

Déjà active dans plus de 150 villes à travers le monde - et plus de 1 200 parcours - l’application débarque ce week-end à Lasne. Un premier itinéraire d’un peu moins de 10 km a en effet été mis sur pied, en coopération avec le Service Sport communal, le Cercle de Généalogie et d’Histoire de Lasne (CGHL) ainsi que le Service communication de Lasne.

"L’idée, c’est de faire connaître tout un tas de points d’intérêts, sans évidemment mettre en avant les plus connus, explique Virginie Poncelet, l’échevine des Sports à Lasne. Le parcours ne passe donc pas par Plancenoit ou le site de l’Abbaye d’Aywiers car ils sont déjà très connus des Lasnois mais par tout un tas d’endroits, de sentiers et de chemins, tout aussi beaux ou intéressants, mais un peu moins connus du grand public."

Si le parcours démarre de la place communale d’Ohain, il se dirige ensuite vers la place de Ransbeck, les chemins creux, la vallée du Smohain, l’Église Saint-Etienne, le club de cricket ou encore le cimetière nature d’Ohain, entre autres ! "Aux détours des différents chemins empruntés, l’audioguide de l’application se déclenchera automatiquement à environ 30 m des différents points d’intérêt, continue Virginie Poncelet. Pour révéler des informations historiques, culturelles ou encore pas mal d’anecdotes liées au parcours : l’origine de certains noms de rue, les personnalités célèbres liées à une maison, etc."

Si le téléchargement de l’application est évidemment gratuit pour les utilisateurs, signalons que la Commune a débloqué un budget de 960 euros par an pendant 3 ans pour la rendre opérationnelle.