Le dossier d’extension des carrières de Quenast est reporté en septembre.

Le conseil communal de Rebecq s’est donné encore un peu de temps pour la réflexion dans l’épineux dossier de l’extension des carrières de Quenast. Pour rappel, l’exploitant, Sagrex, a introduit une demande de permis d’urbanisme pour l’extension de la fosse d’extraction et le déplacement de la drève Léon Jacques.

La demande prévoit la réalisation d’une voirie de contournement, d’un rond-point structurant et d’une zone d’immersion. Le projet a suscité de nombreuses réactions de riverains lors de l’enquête publique, qui a donné lieu à 178 réclamations et à une pétition de 1 031 signatures.

Mais, plutôt que de statuer sur cette autorisation d’ouverture de voirie, le conseil communal a décidé de jouer la montre et de reporter le point au prochain conseil, le 12 septembre. Ce qui signifie que le délai de 75 jours après réception des documents sera dépassé - celui-ci arrive à son terme le 3 septembre - et que Sagrex devra réintroduire une demande. Le conseil aura alors un délai de 30 jours supplémentaires pour statuer. S’il ne le fait toujours pas, ce sera alors considéré comme un refus.

" Il est demandé aux conseillers de s’informer cet été pour émettre un avis au prochain conseil ", a invité le président du conseil et ancien bourgmestre Dimitri Legasse, interrogé par l’opposition sur ce report. " Il aurait été discourtois d’organiser un conseil pendant les vacances alors que tout le monde ne serait pas présent. Le conseil doit se prononcer sur ce dossier mais il faut pouvoir en débattre tous ensemble ."