ITTRE

L’ASBL Relais Enfants-Parents a reçu de nouveaux jouets pour les enfants de détenus

PRISON À quelques jours de sa tournée officielle, Saint Nicolas a déjà livré ses premiers jouets hier. Il est même rentré dans un lieu fermé en pénétrant dans la prison d’Ittre. Car certains détenus sont aussi parents. À Ittre, l’an dernier, 86 détenus étaient papa.

L’ASBL Relais Enfants-Parents vise à maintenir le lien parental et aussi à ne pas priver les enfants de leur parent, alors qu’ils n’ont pas choisi cette situation.

À l’occasion de la Saint-Nicolas, le PS Brabant wallon a décidé de donner un coup de pouce à cet organisme en lui offrant des jouets. Ce don est le fruit d’une initiative organisée début octobre à Jodoigne.

Le public était invité à la projection de Slumdog Millionaire en échange d’un jouet ou d’un livre. Ces jouets seront utilisés au sein de la prison dans une salle dédiée aux rencontres, organisées deux fois par mois, entre les détenus et leurs enfants.

Les enfants peuvent y trouver des livres, jouets et jeux de société… De bons moyens pour (re)serrer les liens. “Nous sommes présents à Ittre depuis l’ouverture et avons même été consultés pour imaginer le lieu d’accueil” , explique Geneviève Moumal, coordinatrice de Relais Enfants-Parents. “Ce type de visite est octroyé en plus aux détenus afin de ne pas devoir opérer un choix entre les visites.”

L’ASBL met aussi sur pied des groupes de parole en prison. Le jouet est même une piste de réflexion. “Le détenu a la possibilité d’acheter un jouet pour l’offrir lui-même” , poursuit Geneviève Moumal. “Cela nous permet de travailler sur le fait que l’enfant grandit et qu’il faut parfois choisir un cadeau plus adapté.”

L’ASBL Relais Enfant-Parents, créée en 1995, est présente dans neuf prisons mais ne bénéficie toujours pas de reconnaissance auprès de la Communauté française.

Le chef de file des socialistes brabançons, André Flahaut, s’est dès lors engagé à faire jouer ses relais pour que la reconnaissance soit officielle.



© La Dernière Heure 2009