Brabant wallon

La cosmétique bio, c’est dans l’air du temps, Perrine Rase en convient. "Mais", assure la jeune habitante d’Ottignies-LLN (26 ans) détentrice d’un master en relations publiques de l’UCL et qui vient de lancer sa gamme de produits 2 Nature (prononcer "Seconde nature"), "les produits cosmétiques bio ont généralement une odeur peu agréable ou ils s’étalent difficilement, bref, les clientes les achètent parce que c’est bon pour leur santé, mais pas pour le plaisir."

C’est d’ailleurs parce qu’elle ne trouvait pas son bonheur parmi les produits existants que cette passionnée de cosmétiques, soutenue par son compagnon, a créé sa société afin de vendre sa propre gamme de cosmétiques bio, sans paraben, ni conservateurs allergisants.

Un an et demi plus tard, elle tient en main ses premiers flacons de lait, lait démaquillant, crème, huile régénérante et autres soins à base d’hydrolat de romarin, de beurre de karité, d’huile d’avocat, de baobab, de rose musquée,… Soit autant de soins de base utilisés par les dames, le tout fabriqué dans un labo de Marseille et certifié par le label cosmebio.

"Au départ, mon idée consistait à fabriquer des cosmétiques à la carte, j’ai dû abandonner, compte tenu des contrôles et normes. L’artisanal, c’est bien, mais en cosmétique, ce n’est pas évident", détaille la jeune fille qui s’est dès lors tournée vers ce labo de français avec lequel elle s’est penchée sur les textures, parfums, mais aussi sur les réactions des produits avec les emballages.

En parallèle à la conception des produits, Perrine Rase a suivi une formation en aromathérapie et a bénéficié d’un suivi (création d’entreprise) de la coopérative d’activités Azimut.

Aujourd’hui, alors qu’elle se réjouit de voir son projet abouti, la jeune femme donne trois ans à sa société lancée grâce à des prêts financiers de ses proches et au soutien d’amies (pour le design des packagings et la communication, notamment), afin d’examiner la rentabilité de son projet.

Quant à la commercialisation de ses sept produits actuels, elle passera par la vente à domicile. "C’est la meilleure façon de conseiller au mieux les clientes, de leur permettre de tester les textures, de sentir les odeurs, une bonne façon de se démarquer aussi, le tout, lors d’un moment convivial entre copines", indique Perrine Rase. Incontournable à l’heure actuelle, les produits sont aussi disponibles en ligne (www.2nature.be),

Enfin, la jeune femme espère bien travailler avec des instituts. Un établissement de Bastogne vend d’ailleurs déjà ses produits.