2024 ? C’est une blague ? Quand on connaît le fonctionnement de la Région, ça veut dire 2027 ou 2028 !” La réaction du bourgmestre de La Hulpe aux propos du ministre de la Mobilité tenus ce lundi au Parlement wallon n’a pas tardé. Philippe Henry indiquait dans une réponse parlementaire que les travaux de sécurisation des abords du domaine Solvay ne devraient pas démarrer avant 2024, au bout de trois ans de procédure. Pour rappel, le maïeur attend une réaction des autorités régionales depuis vingt ans face aux problèmes de sécurité des piétons et des cyclistes sur la chaussée de Bruxelles, qui est une voirie régionale.

Comme il l’avait annoncé, le bourgmestre va envisager des mesures pour sécuriser les abords de l’entrée du parc. “Je vais examiner les mesures à prendre pour garantir la sécurité des usagers, même si ça doit restreindre l’accessibilité du parc aux citoyens, reprend Christophe Dister. On pénalise le citoyen, parce que la Région ne fait pas son job.”

Dans sa réponse, le ministre Henry n’avait pas manqué de tacler la commune, en précisant qu’il n’a pas eu de retour depuis le mois d’août, alors que son administration s’était dit être à disposition des autorités communales. Le maïeur la hulpois fulmine. “Je n’en reviens pas que le ministre s’abaisse à ça. On a écrit des dizaines de mails à la Région mais ils n’ont jamais fixé de rendez-vous. J’ai notre courrier du 19 août sous les yeux : ma collaboratrice a proposé plusieurs dates en septembre, l’administration n’a jamais répondu. Quand l’administration se trompe, il faut l’admettre et arrêter de rejeter la responsabilité.”