Depuis une semaine, huit jeunes originaire de Genappe participent à l’opération Été solidaire, mise en place par la Ville et financée par la Région wallonne. Ces jeunes âgés de 15 et 16 ans, pour qui il s’agit du premier job étudiant, sont chargés d’embellir les espaces publics de la commune. L’opération s’étale sur la première quinzaine de juillet et la première quinzaine d’août, lors de laquelle ils seront encadrés par le CPAS. Au total, seize jeunes seront mis au travail grâce à cette opération, dans laquelle la Ville de Genappe injecte 2.000 euros.

Au début de la semaine dernière, ils ont entretenu un des cimetières de la commune puis ils ont sortis les pinceaux pour peindre des barrières bordant un cours d’eau, autour de l’église de Ways. "J’aime beaucoup ce job, je sens que j’agis pour la commune, pour la collectivité, sourit Méline, de Loupoigne, entre deux coups de pinceau. Mes parents pour poussé à postuler car j’avais envie d’aider la collectivité. Je pense que je vais repostuler l’année prochaine." À côté d'elle, Océane se dit aussi ravie de son premier job étudiant. "On ne se connaissait pas il y a une semaine, mais on est tous devenus des potes", se réjouit l'adolescente de Bousval.

La Ville a reçu une trentaine de candidatures cette année, soit un peu plus que les autres éditions. Il a donc fallu trier les candidature pour n’en retenir que seize. Pour cela, les jeunes ont dû passer devant un jury. "Ils ont dû défendre leur candidature, c’est une bonne expérience pour eux, explique Benoît Huts, l’échevin de la jeunesse. C’est un premier job qui leur apprend la rigueur, le travail d’équipe et qui leur sert de tremplin."