Un nouveau promoteur éolien revient à la charge : réunion d’info mercredi

En septembre dernier, le collège communal de Genappe avait rendu un avis défavorable sur un projet de parc éolien que voulait concrétiser le promoteur WindVision, à la limite de la commune et du territoire de Nivelles. En précisant qu’il n’était pas opposé par principe à l’éolien, mais qu’il convenait avant de prendre des décisions dans cette matière que soit réalisée une étude globale pour définir les zones d’implantation.

En clair, Genappe veut garder la maîtrise de son territoire en décidant, sur base de divers critères, s’il y a des zones propices à l’implantation d’éoliennes dans la commune. Aux promoteurs, ensuite, de s’adapter et de présenter des projets cohérents avec l’étude.

Voilà pour la théorie. En pratique, la construction d’éoliennes constituant un investissement plutôt rentable pour ceux qui peuvent mobiliser d’importants capitaux, la décision communale n’a pas calmé l’appétit de tous les promoteurs.

Et voilà qu’un nouveau projet est envisagé, élaboré cette fois par les Namurois de New Wind SPRL. Ces derniers voudraient obtenir un permis unique pour ériger six éoliennes, à nouveau sur des terres agricoles situées de part et d’autre de la Nationale 25, cette fois entre la chaussée de Bruxelles et la ferme du Prévot au nord, et la rue Tubiermont et le chemin de la fontaine au sud.

Le mercredi 13 décembre à 19h, une réunion d’information préalable à la réalisation d’une étude d’incidences sur l’environnement sera organisée à la salle de Glabais par ce promoteur. Le projet y sera présenté, et les citoyens auront ensuite quinze jours pour transmettre leurs observations par écrit à la commune.

Au dernier conseil communal, le collège a rappelé qu’il n’est pas à l’initiative du projet. C’est le promoteur qui veut avancer…