Il y a quelques temps déjà, Nivelles a été retenue dans le cadre d’un appel à projets portant sur les « smart cities ». L’idée était de doter les espaces publics en ville d’équipements qui peuvent varier en fonction des circonstances et des besoins. Dans un même ancrage au sol, on peut par exemple placer des chaises longues lorsqu’il fait beau, des range-vélos quand le centre-ville accueille un événement susceptible d’attirer du monde, des oriflammes pour guider les visiteurs, ou encore des voiles apportant de l’ombre en pleine canicule.

A présent, on entre dans le concret: la Ville lance le projet pilote, sachant que ces équipements permettront aussi de collecter des données (anonymisées évidemment) pour mieux les gérer, déterminer s’ils sont utilisés, à quel moment, à quelle fréquence, etc.

Quand les premiers équipements seront placés sur la Grand-Place et sur la place Emile de Lalieux, une consultation en ligne sera également mise sur pied pour récolter l’avis des usagers, soit via le site internet de la ville, soit sur une plateforme mise à disposition par le Service public fédéral Stratégie et Appui. Une version papier est également prévue.

« Les questions porteront sur l’utilité de chaque équpiement, sur ceux qui devraient être ajoutés, etc, expliquent les autorités communales. Vous avez réellement l’occasion de redessiner une partie de l’espace public ! »

Les nouveaux équipements devraient être posés à la fin du mois de juin. Une deuxième phase de consultation est prévue par la suite, pour évaluer l’impact de cette nouvelle politique sur le centre-ville.