Brabant wallon

Les petits couacs suite aux travaux seront rapidement résolus

À Incourt, le sujet du moment concerne les récents aménagements de la rue Baron Bouvier. Alors que le centre du village vient d’être entièrement refait et que les travaux sont jugés esthétiquement très jolis, quelques problèmes surgissent. Des trottoirs au même niveau que la voirie, un coussin berlinois évitable en passant sur un parking, des véhicules stationnés légalement, mais qui posent des soucis de sécurité…

Sur les réseaux sociaux, les commentaires vont bon train. L’échevin Benoît Malevé y avait répondu, au nom du Collège, expliquant que les autorités allaient prendre les choses en main rapidement. "Tout d’abord, il faut préciser que ces aménagements ont été décidés et menés via la commission locale de développement rural, donc par les citoyens, confie-t-il. Des réunions, au moins trois, ont permis aux riverains de s’exprimer sur le sujet. Le but est, ici, d’avoir un centre esthétique où l’on invite les usagers à circuler sur une belle voirie, en veillant à profiter des lieux sans y rouler vite !"

Malgré le projet proposé par le bureau d’études, quelques imperfections sont donc constatées. "Mais le Collège surveille cela de près et veille à réagir au mieux. C’est ainsi qu’on a déjà prévu un aménagement pour imposer le passage sur le coussin berlinois. C’est provisoire, il sera plus esthétique dans sa version définitive. Nous avons aussi multiplié les réunions avec la police pour examiner la situation concrète avec le comportement actuel des usagers. La police mènera une action préventive puis répressive. La vitesse, mais aussi le fait de rouler sur les trottoirs, ce sont des comportements qui doivent être bannis. On souhaite un centre convivial, et pas d’usagers inciviques."

Le stationnement devrait être adapté avec un marquage au sol à l’avenir. "Voir une file de cin ou six voitures qui sont garées le long de la route, même si c’est légal actuellement, cela pose clairement un problème pour les véhicules qui circulent !"