NIVELLES

Les tambours de la paix ont fait trembler les murs hier matin à Baulers

ENFANCE “Quand je vois ma famille sourire, je me sens super bien.” Ce début de poème composé par Camille, une élève de 3e de l’école André Hecq de Baulers (Nivelles), s’est envolé très haut dans les airs, hier.

Comme des dizaines d’autres textes écrits par les enfants de l’école, il a été accroché à des ballons qui ont été lâchés vers 10 h 30.

De la poésie, mais aussi beaucoup de bruit : les petits Baulersois ont participé à la fois à la journée mondiale poésie – enfance et aux tambours de la paix.

Les élèves des classes maternelles et primaires ont dès lors utilisé de vrais instruments (cymbales, triangles, tambours) mais aussi des boîtes, des bouteilles en plastique… Tout ce qui eut aider à porter loin le message d’un espoir de paix.

L’activité est ludique mais elle avait été précédée d’un travail en classe, notamment pour écrire les petits poèmes lus en public, sur le thème Un Sourire pour le monde .

Une phrase qui a inspiré. “Sourire, c’est offrir son cœur” , ont expliqué les 2e tandis que les 3e encourageaient carrément à rire. “Même si personne n’est parfait, fais un sourire au monde car c’est lui qui t’a créé” , ont encore lu les élèves.

Les travaux de la Grand-Place rendant impossible, cette année, un grand rassemblement d’enfants devant l’hôtel de ville, les autorités communales ont choisi d’organiser la manifestation et le traditionnel lâcher de ballons dans les établissements scolaires. “Et Baulers a été la plus rapide à répondre” , a précisé hier l’échevin nivellois de l’Enseignement, Simon Najm.



© La Dernière Heure 2010