La Ville de Nivelles a tiré un premier bilan de l’activité de la station de car-sharing (voitures partagées) qu’elle avait imposé au promoteur Thomas&Piron, dans le cadre de la construction d’un nouveau quartier à la rue Par-delà l’Eau. Il s’agissait de demander, via une charge d’urbanisme pour ce projet immobilier tout proche de la gare, que des voitures partagées soient mises à disposition des habitants.

De quoi, espéraient les autorités et le promoteur qui a accepté de jouer le jeu, éviter à un ménage d’avoir deux voitures, sachant qu’il peut se servir ponctuellement d’un véhicule sans en être propriétaire. La station de car-sharing a été inaugurée en novembre 2019, Thomas&Piron ayant fait appel à Cambio pour mettre deux voitures en location.

Un total de 460 réservations a été comptabilisé sur l’année 2020. Selon les chiffres communiqués par la Ville, le taux d’occupation moyen des deux voitures est de 36 %, et cela correspond à une utilisation quotidienne de 7 à 8 heures par jour, entre les 35 ménages de Nivelles qui se sont abonnés. Alors que lorsqu’on utilise une voiture individuelle, on estime que l’utilisation moyenne est d’une heure par jour.

Pour la Ville, c’est extrêmement positif et les statistiques montrent que le système fonctionne, même en période de Covid lorsque les citoyens télétravaillent, ou qu’on peut penser qu’ils se méfieront des voitures partagées.

Le collège continue donc à encourager ce type de solutions, et a d’ailleurs imposé le système pour d’autres projets et la société des habitations sociales du Roman Païs est en train d’emboîter le pas, pour tester les voitures partagées à la Maillebotte et à Tubize.