L’association "Piste 01, ça suffit !" soutient la proposition de la Région bruxelloise

Si le dossier du survol et plus particulièrement celui de l’utilisation de la fameuse piste 01 semble avoir pris une tournure communautaire à en croire les dires de Charles Sohet, le président de l’ASBL "Piste 01, ça suffit !", une amélioration pourrait voir le jour prochainement.

En effet, la Région bruxelloise vient de faire officiellement une proposition qui pourrait, à terme, soulager la Jeune Province. "Concrètement, si la Région devait faire appliquer les normes de bruit à la lettre, cela coûterait des milliers d’euros aux compagnies, explique Charles Sohet. La Région a décidé de faire un pas à trois conditions : supprimer la route du canal qui est utilisée le week-end principalement ; respecter les normes de vent; et élargir la période de nuit de 6h à 7h."

Une proposition qui, si elle aboutit, permettra peut-être aux Brabançons wallons de ne plus être systématiquement survolés. "Si tout est respecté, ce serait vraiment positif pour nous. D’ailleurs, nous serons très pointilleux à ce sujet. Nous voulons que les normes de vent soient revues pour être le reflet des instructions ministérielles et pas modifiées et manipulées par Belgocontrol. Attention, notre but n’est pas que la piste 01 ne soit plus utilisée. Nous souhaitons uniquement réduire son utilisation au strict minimum."

Mais ce dossier semble ne pas encore être au bout de ses péripéties. Un conflit communautaire pourrait tout mettre à mal. "À un moment, la Flandre va devoir réfléchir. L’aéroport de Zaventem est sur son territoire, les employés sont principalement néerlandophones et les retombées sont flamandes. Si c’est le deuxième pôle économique comme ils l’affirment, cela doit rapporter beaucoup à la Flandre. Nous sommes d’accord pour le développement de l’aéroport à condition de ne pas déverser ses poubelles chez les autres, comme c’est le cas avec les nuisances. De plus, cette proposition faite par la Région bruxelloise est réalisable car les avions seraient détournés vers les routes du Ring et il ne faudrait donc pas en créer de nouvelles", conclut Charles Sohet qui espère, pour le bien des Brabançons wallons, que cette proposition aboutira à quelque chose de concret.