Brabant wallon La direction de l'école a tenu à rectifier certains propos suite à l'article qui a été publié la semaine dernière.


Il y a quelques jours, nous vous parlions de plusieurs tentatives d'enlèvements qui auraient été perpétrées du côté de Maransart et de l'appel à la prudence lancé par les établissements scolaires. Si l'appel est bien concret, il n'émane pas de la direction de l'école mais bien de l'association des parents. 


© DR



Vous trouverez ci-dessous un communiqué de la commune suite à ces faits.

"La presse a fait état ce samedi 1er juin de tentatives d'enlèvements d'enfants, prétendument évoquées par la direction de l'école de Maransart. Renseignements pris, aucune communication n'a été émise par la direction de l'école et aucun fait suspect ni dans l'école ni dans ses abords directs. Il apparaît par contre qu'un enfant fréquentant l'école de Maransart aurait fait l'objet d'un agissement suspect dans son quartier, en dehors des heures d'école. La maman de cet enfant en a simplement informé la directrice intérimaire en sa qualité de titulaire de l'enfant afin qu'il soit tenu compte de la perturbation qu'il a subie. Aussi préoccupante que soit cette situation, elle n'a ni le caractère général, ni les particularités décrites dans un article de presse et dans les réseaux sociaux. Rien ne serait pire que de laisser se développer un climat de psychose à partir d'informations imprécises. Dans un souci de prudence maximale, le pouvoir organisateur des écoles communales de Lasne interpelle néanmoins le Parquet afin de savoir si des mesures particulières de précaution doivent être prises."

PRECISION DE DH.BE:

Lors de la publication de ce communiqué de la commune de Lasne sur notre site internet, DH.be a erronément  titré  "Tentatives d'enlèvements à Lasne: la commune dément". Force est de constater que les précisions de la commune ne démentent pas qu'il y ait eu des agissements suspects dans la commune, mais bien aux abords des écoles. Elle regrette aussi que les directions d'écoles et pouvoirs organisateurs n'aient pas été contacté en vue de la publication de cet article.