Brabant wallon Une étude d’incidence est en cours et se termine le 28 janvier prochain.

Le dossier de réaménagement du site des anciennes Forges de Clabecq suit son cours. Sans grande surprise, c’est LE grand projet qui va complètement changer la face de Tubize pour les prochaines années.

Il faut dire que cette revitalisation est ambitieuse : elle prévoit notamment la construction d’un outlet mall de 13 000 m2 et de 550 logements. L’investissement est estimé à 160 millions d’euros. L’idée est de faire sortir de terre un quartier qui reliera Clabecq à Tubize en mettant en valeur le canal Charleroi-Bruxelles, notamment avec une promenade de 25 m de largeur tout le long de l’eau. Les 550 logements sont prévus dans plusieurs bâtiments avec un "totem" rappelant un peu la présence du haut-fourneau qui a aujourd’hui disparu du site.

Outre les 13 000 m2 du futur Tubize Outlet Mall (qui devrait fournir au moins 300 emplois), 1 650 m2 de commerce de proximité sont également prévus, et 1 100 m2 pour du commerce "semi lourd". De l’horeca est également prévu et près de 90 % des places de parking seront en sous-sol sur le site. Une zone de loisirs de 5 000 m2 figure également sur les plans.

Mais avant de pouvoir débuter les travaux, il y a plusieurs phases à suivre et celle de l’étude d’incidence, qui est actuellement en cours, en fait partie. Lancée le 19 décembre dernier, l’enquête publique permet à la population de donner son avis sur l’évaluation des incidences que le projet pourrait avoir sur l’urbanisme, le paysage et le patrimoine, la situation socio-économique, la mobilité, le sol, le sous-sol et les eaux souterraines, l’hydrologie et l’égouttage, la faune et la flore, le climat, la qualité de l’air et l’énergie, le bruit et les vibrations, les déchets, le chantier et enfin, les alternatives.

L’objectif de cette étude d’incidences est d’évaluer les impacts du projet sur l’environnement et le cadre de vie des riverains. En fonction de cette évaluation, des mesures de suppression, de réduction ou de compensation des impacts négatifs pourraient être proposées. L’étude d’incidences est réalisée préalablement à l’introduction de la demande de permis, ce qui permet au demandeur d’adapter le cas échéant son projet pour tenir compte des conclusions et recommandations de l’étude avant le dépôt du dossier. Vous avez jusqu’au 28 janvier pour consulter le dossier à l’administration communale afin d’y faire vos remarques et suggestions.