Une rue de Tubize leur rendait déjà hommage. Désormais, le devoir de mémoire envers les frères Taymans prendra également la forme d’une stèle en pierre de schiste. Une stèle apposée au croisement des rue du Perroquet, Ternard et évidemment da la rue des Frères Taymans.

« Parmi les nombreux citoyens et Tubiziens que se sont engagés dans la guerre 14-18, il y avait notamment les 4 frères Taymans, dont 3 sont morts héroïquement au combat le long de l’Yser, précise Michel Januth, le bourgmestre de Tubize. Il s’agit de Pierre, Jean et Charles Taymans dont cette rue porte le nom depuis le 9 mai 1919. Ce monument va les mettre à l’honneur tout en informant les citoyens sur la portée et signification de cette rue. »

« Un QR code placé sur la plaque commémorative permettra à quiconque d’accéder directement à l’histoire des frères Taymans, en français et en néerlandais vu que plusieurs écoles en immersion existent sur la ville de Tubize, ajoute Sabine Desmedt, en charge des Affaires patriotiques. Une démarche qui s’inscrit dans notre volonté de sensibiliser les citoyens et particulièrement les jeunes au devoir de mémoire. »

© G.VBG

Un devoir de mémoire envers les frères Taymans, mais qui englobe également l’ensemble des hommes et des femmes, militaires comme civils, qui ont lutté pour notre liberté. « La stèle comporte également une colombe, symbole de paix qui rend hommage à tous les autres soldats tubiziens morts pour la patrie », précise André Buse pour la FNC locale.

« Enfin, en bas à gauche du monument, se trouve un morceau de béton armé qui provient du bunker de l’Epernon où périt Jean Taymans », ajoute Jean-Claude Moureau-Taymans.

Signalons que l’hommage aux frères Taymans constitue une sorte de « partenariat » proposé par la famille Taymans (qui a offert la plaque commémorative) et soutenu par la ville de Tubize, la section locale de la Fédération Nationale des Combattants (qui a offert la colombe) et la ville de Gouvy (qui a offert la stèle).

Une nouvelle stèle commémorative qui vient compléter la série de monuments qui rendent notamment hommage aux frères Taymans après celle déjà apposée à Merkem et celle qui le sera prochainement à Gouvy, également théâtre de combats lors du premier conflit mondial.