Les incidents impliquant des chiens se multiplient ces derniers temps dans la cité des Aclots. Vendredi soir, dans un quartier résidentiel de Nivelles, deux chiens qui se trouvaient dans une maison ont pris la poudre d’escampette. Ils ne sont pas particulièrement impressionnants mais d’après les informations transmises à la police, l’un d’eux est un croisé American Staff. Ce dernier, lors de sa fugue, a mordu deux personnes.

Heureusement, sans trop de gravité. Une des victimes a consulté un médecin et l’autre a subi une “pincette” sans vraiment de conséquences. Mais la police est intervenue sur place, et a avisé le bourgmestre Pierre Huart de la situation.

Ce dernier, comme il le fait systématiquement en cas de morsure, a appliqué le règlement général de police qui lui permet de faire saisir temporairement l’animal. Une saisie administrative qui a pour but de faire examiner le chien par un vétérinaire. Le professionnel vérifie alors si le chien est dangereux en lui faisant passer un test de sociabilité.

La police locale est chargée d’effectuer cette saisie mais en pratique, ce week-end, le propriétaire du chien a accepté de venir le déposer au commissariat, ce qui offre l’avantage de ne pas mettre la bête dans de trop mauvaises conditions pour les vérifications effectuées par le vétérinaire.

Si le rapport ne conclut pas à la dangerosité, l’animal sera rendu à son propriétaire. Dans le cas contraire, le bourgmestre devra prendre attitude sur la suite de la procédure.