Malgré la crise sanitaire, le Brabant wallon connaît un joli succès d’attractivité notamment grâce au soutien provincial. Il n’en reste pas moins que le confinement du premier semestre a entraîné une chute sérieuse de fréquentation, et a causé une perte de recettes historique dans le chef des opérateurs de référence.

Pourtant, 2019 s’était soldée par un bilan globalement positif pour les principaux sites touristiques brabançons wallons, comme l’explique André Antoine. "Walibi se détache avec un million de visiteurs, en légère hausse par rapport à 2018 tandis qu’Aqualibi affichait 400 000 visiteurs. Les trois domaines provinciaux affichent des résultats contrastés : Hélécine avec 300 000 à 500 000 visiteurs, en situation stable. Le Bois des Rêves quant à lui est en recul de 6 % avec 218 000 personnes pour 10 000 visiteurs au dernier quartier général de Napoléon à Genappe. Le Mémorial de Waterloo 1815, la Butte du Lion, le Panorama et la faune d’Hougoumont enregistrent, eux, une hausse de 7 000 visiteurs pour atteindre 165 000 intéressés. On note une petite baisse de 10 000 visiteurs pour les ruines de Villers alors que Louvain-la-Neuve, de son côté, voit son musée Hergé progresser en accueillant 85 000 passionnés de Tintin qui viennent s’ajouter aux 23 000 visiteurs du musée L."

Un bilan "encourageant" en "année ordinaire" qui pousse l’Humaniste au rapatriement de Mini-Europe dans la Jeune Province. "De nouveaux investissements sont plus que jamais nécessaires pour étoffer l’offre d’attractions au sud de Bruxelles. À ce titre, la venue de Mini-Europe constitue une opportunité exceptionnelle pour compléter notre offre touristique régionale."