En 2016, la Ville de Tubize décidait d’installer plusieurs moutons de Soay dans le parc Saint-Jean de Clabecq. L’idée : y assurer une gestion différenciée des espaces verts par écopâturage. Mais la semaine dernière, l’un d’entre eux a été retrouvé couché au sol, mal en point. "Nous avons été interpellés car un des moutons était couché et présentait des signes de maladie, explique Sandra Dumonceau, l’échevine du Bien-Être animal. Je me suis rendue sur place avec l’agent de l’Administration de la Ville en charge du bien-être animal. Vu l’urgence, nous avons alerté tout de suite la vétérinaire qui a vermifugé les moutons en août afin qu’elle passe l’ausculter."

Rapidement, l’animal a reçu une dose d’antidouleur et d’antibiotiques. Un traitement qui lui a permis de reprendre du poil de la bête. "Nous l’avons mis à l’abri et isolé du reste du groupe afin qu’il puisse récupérer sans être importuné par ses congénères en parfaite santé", précise l’échevine tubizienne.

Le mouton sera sous surveillance pendant toute la durée nécessaire à son état de santé. "Nous passerons régulièrement voir comment son état évolue et nous ne manquerons pas de faire appel à un vétérinaire si son état le nécessite", conclut Sandra Dumonceau. Une histoire qui se termine bien mais qui aurait pu connaître une issue tragique.