Un garçon de 12 ans a eu la peur de sa vie ce dimanche dans le clocher d’une église : le sol s’est dérobé sous ses pieds.

Le concert de Noël donné ce dimanche après-midi dans l’église Saints Pierre et Marcellin, à Wavre, ne s’est pas tout à fait passé comme prévu. Durant la pause, alors que les quelque 250 spectateurs se dégourdissaient les jambes, un énorme craquement a résonné dans l’église. Une plaque de plâtre s’est alors éclatée sur le sol (sans faire de blessés) et là, stupeur : une paire de jambes pendait au plafond, à 6 mètres de haut. Un garçon, paniqué, se retenait tant bien que mal avec ses coudes sur les poutres.

Le garçonnet de 12 ans, membre de la paroisse, jouait innocemment avec sa sœur dans le clocher de l’église, sans penser une seconde que le sol pouvait se dérober sous leurs pieds. “On voulait explorer le clocher et on est tombé sur une vieille porte en bois qui a attiré notre curiosité, raconte sa sœur Olga. On est entré, il faisait tout noir et on filmait la scène en commentant ce qu’on voyait. Mon frère marchait devant moi et, à un moment, le sol a craqué et il est tombé. Il s’est rattrapé à la poutre et tout son corps était suspendu. J’ai tenté de le tirer mais je n’y arrivais pas.

Malgré la panique générale, le public s’est mobilisé pour venir en aide au garçonnet en détresse. Tous ont enlevé leur veste pour constituer un matelas de vêtements sous ses pieds pour qu’il puisse atterrir au cas où. “C’était super mignon, tout le monde s’agitait, souligne sa maman Géraldine. Il y a eu un magnifique élan de solidarité. Quelqu’un est parti chercher une échelle mais qui s’est avérée trop petite. Je suis montée dans le clocher mais je ne savais pas où mettre les pieds pour ne pas tomber à mon tour.”

Deux hommes sont alors courageusement intervenus pour tenter de récupérer le garçon, suspendu depuis près de 20 minutes. “Ils savaient comment avancer dans une toiture et m’ont aidé alors que j’étais tétanisée, poursuit Géraldine. L’un d’eux a tendu la main à mon fils en lui disant qu’il pouvait lâcher car il avait assez de force pour le tirer. C’était magnifique, c’est le genre d’incidents qui réveille le héros qui est en vous.”

Les pompiers sont arrivés peu de temps après le sauvetage et ont contrôlé l’état de santé du jeune. Aucune blessure mais tout de même choqué. “Il connaît super bien les lieux et il est évidemment très gêné d’avoir fait du mal à son église. On l’a rassuré, on a beaucoup pleuré mais ça va mieux”, ajoute sa maman.

Plus de peur que de mal donc. Le public a même eu droit à la deuxième partie du concert, après l’évacuation des gravats.