Les monuments restaurés ont été inaugurés lors des cérémonies du souvenir

COURT-SAINT-ÉTIENNE “Le 70e anniversaire de mai 40 était l’opportunité de remettre en état le monument aux morts des guerres 14-18 et 40-45, le Monument Français, ainsi que le monument du Lieutenant général Comte Albert Goblet d’Alviella et le monument aux victimes civiles du nazisme.”

Gérard Noël, du Patrimoine Stéphanois, a commémoré, mercredi, la bataille de mai 40 en présence de délégations françaises, des familles des soldats morts, mais aussi du maire de Bruille-Saint-Amand et du consul général de France à Bruxelles.

“Il est important de se souvenir de cette bataille qui n’a pas vraiment de nom, mais qui a ralenti l’ennemi , a mentionné Serge Mucetti. Chaque cérémonie doit être un pèlerinage du souvenir, afin de montrer les cicatrices et rappeler les circonstances des combats.”

Et le consul général de rappeler qu’il a entendu les témoignages d’anciens Combattants Marocains, lorsqu’il était conseil général à Rabat.

“Septante ans déjà, septante ans, seulement , a noté Marcel Deraedt, président de l’Amicale des Anciens du 43e régiment d’infanterie. Ce qui nous réconforte, ce sont les mots prononcés par les enfants à l’arbre de la Justice. Leur présence est symbolique et synonyme de renouveau.”

Les enfants ont aussi lu les noms des soldats décédés à Court-Saint-Etienne, avant de planter des tournesols au pied des monuments qui ont été fleuris. “Court-Saint-Etienne fut le théâtre d’âpres combats , a rappelé Didier Geerts, président du comité du Souvenir Franco-Belge. Nous voulons rendre hommage à l’esprit de sacrifice des Français qui sont venus défendre des régions inconnues au péril de leur vie. C’est une leçon de patriotisme pour la jeunesse, mais il ne faut pas oublier que l’ennemi est toujours là et que nous devons être vigilants.”



© La Dernière Heure 2010