Le 25 août dernier, les habitants d’un immeuble du centre de Nivelles ont appelé les policiers après avoir vu quatre jeunes gens escalader une plateforme pour accéder à un appartement situé au deuxième étage. Après quelques acrobaties, la petite bande est repartie avec de l’argent, une tablette et une enceinte portative dérobée dans le logement.

Une jeune fille a expliqué qu’elle avait croisé les garçons un peu plus tôt, et qu’ils lui avaient dit qu’ils venaient voir un jeune homme habitant sur place et qui leur devait de l’argent. Sans y voir malice, elle les a informés que l’autre était absent.

Younes D., déjà bien connu de la police et de la justice nivelloise pour de multiples frasques, faisait partie de la bande. Devant le tribunal correctionnel, il a affirmé qu’il avait rencontré les autres sur la Grand-Place et qu’il leur avait dit où habitait la victime, les accompagnant effectivement sur place. Mais d’après lui, il a pensé qu’ils voulaient juste acheter des stupéfiants là-bas, pas commettre un vol.

Il affirmait d’ailleurs n’être pas rentré dans l’appartement avec les autres. Ousmane M, majeur sans antécédent judiciaire, a adopté la même défense : il était là mais ce sont les autres qui ont volé et il n’était pas dans le coup. Sauf que les témoins ont bien vu quatre jeunes entrer dans l’appartement.

Le jugement a été rendu vendredi. Ousmane s’en tire pour cette fois avec une peine de travail. Younes, lui, vu ses antécédents, écope de 18 mois de prison ferme.