Brabant wallon Le collectif Sauvons des vies attend toujours un radar fixe à Baisy-Thy.

Un nouveau pas a été franchi ce mardi dans la sécurisation du carrefour de l’Arbre Sainte-Anne sur la N5 à hauteur de Baisy-Thy. Dans le cadre du marathon de la vitesse, un Lidar, loué à la Région wallonne, a été installé par la zone de police Nivelles-Genappe, en direction de Genappe/Waterloo. Le radar ne restera que quelques jours mais permettra certainement de surprendre quelques automobilistes imprudents à ce dangereux carrefour.

L’an dernier, une mère de famille y perdait la vie, avec ses deux enfants à bord de sa voiture, suite à une collision avec un véhicule qui avait brûlé le feu en circulant en direction de Genappe. Un accident tragique qui avait suscité l’émoi de toute une commune. Une marche avait alors été organisée en son honneur par le collectif Sauvons des vies, composé de proches de la victime. Le SPW, gestionnaire de la route, avait alors effectué des marquages au sol et placé des plots, en réduisant la circulation à une bande à l’approche du carrefour dans les deux sens.

Pour le collectif, l’installation de ce Lidar est un pas dans la bonne direction mais il faut aller plus loin. " Les aménagements récents réalisés à l’approche du carrefour et la modification de la séquence des feux sécurisent de manière plus importante ce point noir de la N5 à Baisy-Thy mais ce n’est pas suffisant ! " déplore le collectif. "On nous a promis un radar fixe avec franchissement des feux ! Il n’est toujours pas présent ! Nous espérons que la nouvelle ministre en charge de la Sécurité routière Valérie De Bue sera plus réactive que son prédécesseur. "