Brabant wallon Marc Rézette a prêté serment lundi matin et va remplacer Jean-Claude Elslander.

Il y a du changement à la tête du parquet du Brabant wallon. Procureur du Roi depuis plus de 15 ans, Jean-Claude Elslander cède sa place à Marc Rézette, qui exerçait la fonction de substitut depuis 2001 à Nivelles et est âgé de 51 ans. Originaire de Bruxelles mais aujourd’hui brabançon wallon, licencié en droit de l’Université catholique du Louvain, le nouveau procureur du Roi a prêté serment lundi.

Il exercera son mandat durant les cinq années à venir, avec une possibilité de renouvellement moyennant une évaluation du Conseil supérieur de la justice.

Avocat de 1993 à 2001 d’abord à Tubize puis à Waterloo, Marc Rézette connaît bien l’arrondissement. Au fil du temps, il s’est notamment occupé au sein du parquet des dossiers "mœurs et maltraitance sur mineurs", du trafic des êtres humains ou encore du radicalisme et du terrorisme (lire ci-contre).

Parmi les projets annoncés par le nouveau procureur du Roi figure l’amélioration de l’accueil du justiciable. Il suffit de sortir de son bureau à l’étage du palais de justice pour constater qu’actuellement, ceux qui veulent accéder aux services du parquet se retrouvent devant de solides grilles, sans même la possibilité de demander une information à un guichet ou à une permanence. La sécurité est assurée mais pour le reste…

Améliorer l’accueil des citoyens passe aussi par le regroupement des services dans un nouveau palais (lire ci-contre) mais aussi par davantage de communication et d’explications. Et Marc Rézette de prendre l’exemple des lettres types signalant aux victimes que leur dossier est classé sans suite.

"Il faut améliorer les informations données dans les courriers : parler juste de classement sans suite donne l’impression aux citoyens que ce qui leur tient à cœur a fait l’objet d’un classement vertical, fait-il remarquer. Alors qu’en réalité, il s’agit d’une décision provisoire, prise à la suite d’une analyse des divers éléments du dossier. Nous devons faire de gros efforts de communication."

Un autre objectif fixé pour les années à venir est de mieux utiliser les possibilités du numérique pour améliorer l’efficacité du parquet.

V. F.