Tout le monde n’applique pas les règles, et c’est un jeu doublement dangereux.

Les policiers de la zone Nivelles-Genappe sont particulièrement actifs depuis la semaine dernière pour faire respecter, sur le territoire des deux communes, les règles édictées au niveau fédéral pour ralentir la propagation du coronavirus. Trois patrouilles tournent en permanence dans les espaces publics pour s’assurer qu’il n’y ait pas de rassemblement même dans les coins reculés.

Un des points que les policiers vérifient également, lors de ces missions menées à Genappe comme à Nivelles, est que les professionnels respectent eux aussi les règles. C’est le cas pour les commerces qui sont ouverts mais doivent veiller à ce que les clients ne soient pas trop nombreux ni trop proches, et évidemment pour les commerces non essentiels qui doivent garder portes closes.

Certains témoignages indiquant que des cafés ne sont fermés qu’officiellement mais continuent à accueillir quelques habitués sont parvenus à la zone. C’est notamment le cas pour un établissement de Genappe, qui a fait l’objet d’une vérification il y a quelques jours. Il n’y avait cependant rien à signaler.

Sauf que samedi soir, la police est retournée sur place et a découvert que trois consommateurs étaient présents dans les lieux. Ils ont tenté, en vain, de se cacher lors de l’intervention. Double jeu dangereux : non seulement le risque est important au niveau sanitaire, mais l’amende pour le professionnel est directement de 750 euros !