Au conseil communal du mois de janvier, après que les élus de la minorité ont relayé les préoccupations des habitants de la Maillebotte face aux dégradations des voiries de leur quartier, l’échevin Pascal Rigot avait indiqué qu’une note était en préparation. Celle-ci concernait une série de réparations à faire sur les voiries en béton comme la rue du Chêne et le boulevard de la Résistance à la Maillebotte, mais aussi d’autres endroits comme l’avenue du Monde ou encore la rue aux Cailloux.

Ce plan vient d’être présenté. Les dernières réparations des routes communales constituées de plaques de béton datant de 2015, différents endroits où des fissures, des crevasses ou encore des joints posent des problèmes, ont été inventoriés en 2020. Un montant de 142 000 euros est réservé pour procéder à la rénovation du revêtement.

Cette somme prévoit une petite marge pour s’attaquer à d’autres endroits qui n’auraient pas été repérés l’an dernier. Lorsque le marché sera attribué, le service des travaux fera le tour avec l’entreprise désignée pour mettre à jour l’inventaire.

Du côté de l’opposition, on s’est demandé pourquoi ne pas directement remplacer le béton dont on sait qu’il vieillit mal, par de l’asphalte. Réponse de l’échevin : pour cela, il faut attendre la réactualisation du plan communal de mobilité, qui va sans doute suggérer de nouveaux aménagements et des restructurations de la voirie dans certains quartiers résidentiels afin de limiter la vitesse.