Un nouveau parc éolien va-t-il bientôt voir le jour à Ittre ? C’est en tout cas l’intention de l’ASBL Vents d’Houyet qui vient d’introduire une demande qui est soumise à l’enquête jusqu’au 5 mars prochain. Mais concrètement, que retrouve-t-on dans cette demande d’implantation ? "L’idée est d’installer cinq éoliennes de part et d’autre de l’autoroute. Il y en aura 3 à l’ouest et 2 à l’est. Elles seront distantes d’au moins 400 mètres comme le prévoit le règlement", explique Eddy Defossey, le responsable du projet pour VDH.

La hauteur des cinq mâts variera entre 120 et 150 mètres en fonction des retours de l’étude d’incidence. "L’emplacement est idéal et très venteux. Nous avons bien évidemment évalué les distances avec l’habitat sans oublier de respecter les zones d’intérêts paysagers. C’est aussi pour cette raison que nous souhaitons les installer à proximité de l’autoroute."

Situées en zone agricole, les cinq éoliennes devraient produire entre 30 et 50 gigas watt par an et fournir près de 12 000 ménages en électricité tous les ans. "L’atout de cet emplacement est qu’il y a beaucoup de vent, que l’implantation est perpendiculaire à l’axe des vents ce qui réduit l’impact visuel également et qu’il est proche de l’autoroute comme c’est recommandé par la Région wallonne. De plus, aucun déboisement n’est requis", conclut Eddy Defossey.

La demande déposée, le porteur du projet attend les retours des habitants. Si tout se déroule comme prévu, VDH entend introduire une demande de permis unique à l’été 2021, commencer la construction du parc un an après l’obtention du permis avant une mise en service six mois à un an après le début des travaux.