Après plusieurs heures de discussions en conseil d'entreprise, jeudi, les représentants des travailleurs et la direction de Logistics Nivelles se sont mis d'accord en soirée sur un texte à soumettre au personnel, au cours d'assemblées générales qui seront organisées sur le site vendredi. Une première assemblée s'est tenue jeudi vers 22 h avec le personnel de la pause de nuit, mais les syndicats ne souhaitent pas communiquer sur le contenu du protocole d'accord avant que celui-ci soit détaillé devant les travailleurs vendredi matin.

Ce premier accord, engrangé en fin de phase 1 de la loi Renault, pourrait apaiser les tensions qui allaient crescendo ces derniers jours entre les travailleurs et la direction de Kuehne + Nagel, avec l'organisation de plusieurs actions de protestation tant sur le site de Nivelles que sur d'autres sites dépendant du groupe logistique.

On sait que du côté du front commun syndical, une des demandes à ce stade des discussions était de pouvoir s'appuyer, comme base des négociations du plan social à discuter dans les semaines à venir, sur un précédent plan social appliqué sur le site nivellois lors d'une restructuration datant de 2016. La direction, elle, semblait réticente sur ce point.

On saura sans doute dans la journée de vendredi si des avancées ont été engrangées sur cette question lors du conseil d'entreprise de ce jeudi. Quoi qu'il en soit, on reste toujours, pour l'instant, dans la phase 1 de la loi Renault chez Logistics Nivelles. Si certains principes généraux peuvent déjà être mis sur la table des discussions en vue de la phase II, ce n'est que lorsque celle-ci sera officiellement entamée que les détails du plan social à venir seront négociés entre syndicats et direction.

La procédure Renault de licenciement collectif avait été déclenchée en septembre dernier chez Logistisc Nivelles, lorsque le groupe Kuehne + Nagel qui gère la société nivelloise a fait part de son intention de fermer complètement le site pour octobre 2022, mettant en péril 549 emplois. Logistics Nivelles a pour unique client le groupe Carrefour, dont elle approvisionne les magasins belges au départ de son dépôt situé dans le zoning de Nivelles Sud.