Quand immobilier et mobilité sont pensés comme un tout.

La dernière phase d’aménagements est terminée et les premiers habitants sont installés dans la Résidence Frédéric, qui propose 40 appartements, un triplex et une maison unifamiliale. Juste à côté, sur l’ancien site industriel de Cross Lazer, le "Domaine de Cromwell" est composé de 116 appartements (un seul reste à vendre !), quatre maisons unifamiliales, dix maisons bifamiliales et trois espaces commerciaux.

C’est donc un tout nouveau quartier qui a été officiellement inauguré hier à Nivelles, à deux pas de la gare, là où étaient fabriqués il y a vingt ans les casques Lazer. C’est le développeur Thomas et Piron, après avoir acheté le terrain en 2016, qui a fait sortir de terre ces nouveaux logements. Après une phase de dépollution dont la facture a été plus lourde que prévu : elle dépasse largement le million d’euros…

Joël Paulus, le directeur Développement de Thomas et Piron, se montre cependant très positif. "Ce nouveau quartier de gare est l’illustration de ce qui est souhaité au niveau régional pour la densification des pôles, a-t-il expliqué jeudi. Je remercie la Ville de Nivelles qui nous a permis de mettre en œuvre notre cœur de métier : construire des quartiers en éradiquant des chancres."

Une des particularités du nouveau quartier est d’avoir été conçu dès le départ en réfléchissant à la mobilité. La Ville de Nivelles a accepté que le nombre d’emplacements de parking soit (un peu) réduit vu la proximité de la gare, mais en imposant au travers de charges d’urbanisme la mise à disposition de voitures partagées pour les futurs habitants.

Une station Cambio a donc été intégrée dans les aménagements et les cinquante premiers Nivellois qui adhéreront au système jusqu’à fin décembre seront d’ailleurs exemptés des frais d’inscription de 35 euros.

Thomas et Piron, en collaboration avec Cambio, est en train de dupliquer le concept, notamment à Namur.