Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné vendredi un septuagénaire tubizien à deux ans d'emprisonnement avec sursis et à une amende de 8.000 euros avec sursis pour les trois quarts et l'a déchu de ses droits civils et politiques durant cinq ans. Le prévenu, qui nie les fais, était poursuivi pour des attouchements commis à l'encontre de quatre fillettes de sa famille en 2015 et 2018. La première victime qui a dénoncé les faits est une cousine par alliance des petites filles du prévenu. Elle a affirmé que l'homme l'avait emmenée dans son jardin et lui avait montré son sexe en lui demandant de le toucher. Elle ne s'est pas exécutée et il lui a demandé de garder le secret sur cette scène.

Une des petites filles du Tubizien a également expliqué à sa maman que son papy l'avait touchée entre les jambes alors qu'ils se trouvaient dans le salon. Une de ses soeurs a ensuite indiqué qu'elle avait fait l'objet du même type d'attouchements alors qu'elle regardait la télévision en compagnie du septuagénaire. Une troisième petite fille a ensuite affirmé qu'elle avait été caressée par son papy lors de vacances à la mer.

Une des victimes, particulièrement marquée par les faits, doit consulter une psychologue pour tenter de surmonter le traumatisme engendré. A l'audience, alors que le prévenu affirmait qu'il n'avait rien fait et qu'il ne pouvait s'agir que de gestes involontaires, le ministère public avait requis quarante mois de prison avec sursis.

Les deux ans d'emprisonnement infligés vendredi sont assortis d'un sursis probatoire imposant au prévenu d'entreprendre un suivi psychologique régulier et de s'abstenir de tout contact avec des mineurs d'âge.