RIXENSART

80 familles sont impliquées dans le projet qui permet de parrainer des pieds de vignes

VIGNOBLE Créer un vignoble de quartier au cœur de Genval. C’est l’initiative portée par les habitants de l’avenue des Combattants, réunis au sein de l’ASBL Vins de Genval. La plantation du vignoble de plus de 600 pieds aura lieu en avril, sur une parcelle de 14 ares, dans le jardin de la Villa du Beau Site.

La concession domaniale pour l’occupation du terrain a été votée à l’unanimité par le conseil communal. Le cépage Solaris permettra de réaliser, d’ici cinq ans, une microproduction d’un vin blanc que les habitants espèrent fleuri, généreux, convivial.

“L’objectif n’est pas tant de produire du vin que de réunir les habitants du quartier, jeunes et moins jeunes, anciens et nouveaux, autour d’une activité festive et conviviale” , précise Nicolas Vuille.

Le cercle d’histoire, le centre culturel, la bibliothèque communale, l’Arche de Marie (centre de jour pour personnes handicapées mentales) et Trait pour Trait (chevaux de trait) sont également partenaires.

Car des chevaux de trait assureront les travaux de préparation du terrain, en mars et ils pourront travailler ensuite, entre les rangs de vigne, puisque le vignoble s’inscrit dans une démarche de viticulture raisonnée. Le projet est original à plus d’un titre. Non seulement, le vin sera produit par les habitants, mais en plus, le vignoble s’étendra dans le quartier.

Sur les 80 familles impliquées dans le projet, une trentaine d’habitants planteront aussi des pieds de vigne dans leur jardin ou sur leur balcon. Les vendanges promettent donc d’être conviviales.

Sans compter que le projet a séduit près de 180 parrains pour des pieds de vigne sur la parcelle principale. Le parrainage permet de financer le projet. Chaque pied de vigne coûte 15 € pour une durée de 10 ans. Ce qui permet l’achat de la vigne, son entretien, ainsi que les futures installations pour la vinification.

Le vignoble sera aussi parrainé par Villers-la-Vigne, qui gère le vignoble à l’abbaye. La fondation Roi Baudouin soutient aussi l’initiative à hauteur de 5.000 €, dans le cadre du programme Quartier de vie.



© La Dernière Heure 2011