Brabant wallon La "poétesse nationale" Laurence Vielle secouera la saison culturelle de l’UCLouvain.

"La poésie est un art actif et fondamental, une affaire d’oralité, de cité. Il y a urgence poétique. Une urgence qui, contrairement à d’autres, donne du désir. Le désir d’une parole singulière, qui redit le monde avec ce qu’on est, qui apporte une vibration… C’est subversif et insurrectionnel !"

Difficile d’être plus enthousiaste que Laurence Vielle, qui sera l’artiste en résidence cette année à l’UCLouvain. Nommée durant deux ans poétesse nationale, comédienne qui a fait ses études de lettres à Louvain-la-Neuve, elle est pleine de projets pour secouer la saison culturelle (www.uclouvain.be/culture) à l’université et permettre à la poésie d’envahir la ville piétonne.

Certaines affiches sont déjà apparues, et le travail qui va débuter avec les étudiants de bac 2 et 3 qui ont choisi une mineure en culture et création accentuera le mouvement. On retrouvera la poésie dans la rue, sur les murs, dans les GSM avec un concours de poésie par SMS, et même sur… les sets de table des restaurants universitaires !

Des rencontres avec d’autres poètes et écrivains sont programmées : le 3 octobre en soirée, dans les Halles universitaires, on pourra rencontrer Milady Renoir, Caroline Lamarche, Gabriel Ringlet, le chanteur Saule…

L’UCLouvain est en réalité la seule université belge à accueillir une artiste en résidence et à proposer une saison culturelle complète, gratuite pour les étudiants.

"La culture contribue à la démocratisation de l’enseignement : donner un accès large à la culture permet de réduire les disparités entre nos étudiants , explique Frédéric Blondeau, responsable UCLouvain Culture . La rencontre avec les artistes stimule également la créativité, et la culture est un vecteur important de valeurs humanistes."

V. F.