Le bourgmestre a rendu hommage à Serge Casterman

OTTIGNIES-LLN Durant ses 36 ans de carrière à Ottignies-LLN, d’abord comme agent de police puis comme commissaire adjoint et chef de corps, Serge Casterman a côtoyé cinq bourgmestres, mais aussi vécu de grands changements à Ottignies. “En 1974, Ottignies comptait environ 6.000 habitants “, a rappelé Jean-Luc Roland. “L’effectif comptait quatre policiers. Il sera le 5e. Mais Ottignies venait d’accueillir l’université et se préparait donc à de grands changements. Aujourd’hui, la zone compte 100 policiers et 15 civils.”

En 1980, Serge Casterman est nommé commissaire adjoint. Il prend alors une série d’initiatives nouvelles comme la création du service jeunesse ainsi qu’une brigade judiciaire. Il met ensuite en place un Groupe d’intervention et de recherche de la police, afin de faire face à la multiplication des faits judiciaires sur LLN.

Lors de la réforme des polices, la zone d’Ottignies est une zone pilote pour l’intégration de la police et de la gendarmerie dans ses locaux de la rue du Monument. “Il a fallu surmonter de solides a priori” , a rappelé Jean-Luc Roland, avant d’évoquer l’esprit d’anticipation et l’ouverture d’esprit de Serge Casterman.

Viennent ensuite le plan zonal de sécurité et la stratégie de sécurité intégrée et intégrale, proposée par Serge Casterman, il y a un an, afin de résoudre les problèmes de tapage noctur- ne à LLN.

Et le bourgmestre de terminer en évoquant les qualités de l’homme : “sa passion des défis à relever, son objectif d’assurer le meilleur service à la population, son leadership, son impartialité et sa fermeté, sans jamais être hautain. Bref, une autorité rayonnante qui a su transmettre à ses hommes une distinction retenue et classe, avec sobriété”.



© La Dernière Heure 2010