Brabant wallon Le conducteur n’a pas laissé la priorité qui revenait pourtant au cycliste déjà engagé.


Cyclistes et automobilistes ont de plus en plus de mal à cohabiter. Jusqu’au jour où un drame survient, et on en parle un peu plus…

Axel, 17 ans, est cycliste et fait de la compétition. Il s’entraîne presque tous les jours depuis plusieurs années. Circuler sur la voie publique en deux roues, ce n’est pas une nouveauté. Il connaît son code de la route et veille à le respecter autant que faire se peut, ce qui n’est pas le fait de tous les usagers faibles, comme des automobilistes !

Ce vendredi, il était environ 19h20-19h30 quand il a enfourché son vélo pour une petite sortie d’entraînement, histoire de "décrasser" la course de la veille et d’être fin prêt pour le championnat de Belgique de ce dimanche où il était sélectionné !

Mais voilà, a près une dizaine de minutes, il emprunte la rue de la Néthen, en montée, avec des aménagements de sécurité rétrécissant, en direction du centre de Beauvechain. Il a priorité de passage. Il voit un véhicule devant lui mais il est déjà engagé dans le dispositif. "À ma grande surprise, la voiture a accéléré pour passer sans se soucier que j’arrivais face à lui ! C’était une BMW style coupé de couleur noire, avec un homme blanc au volant, assez corpulent et chauve. Il m’a accroché avec son rétroviseur et m’a projeté au sol. Le pire, il n’a même pas ralenti et a poursuivi sa route ! Je me suis vite relevé pour faire demi-tour et tenter d’au moins voir sa plaque au cas où il aurait ralenti un peu plus loin, mais en vain."

Axel a appelé sa maman et la police, mais vu le stress, il a commencé une crise d’asthme. À l’arrivée des forces de l’ordre, cela a tellement empiré que la police a fait appel à une ambulance. Il a été transporté à l’hôpital de Louvain. "L’attitude de cet homme, c’est vraiment dégueulasse. Me laisser ainsi, sans savoir si j’allais bien. Je me sens de plus en plus en insécurité sur mon vélo. Voici deux ans, j’ai déjà été renversé par une voiture sortant d’un parking à Grez-Doiceau, alors que je circulais sur la piste cyclable…"