Si le coronavirus ne fait pas trop des siennes jusque-là, la saison de pêche débutera le 27 mars autour du grand étang du parc de la Dodaine. Mais elle se prépare déjà activement. En effet, samedi matin, plusieurs membres du club des Carpistes nivellois étaient aux côtés de représentants de la Régie communale autonome et de la Ville pour accueillir un pisciculteur venu de Flandre.

Celui-ci a amené environ 110 kilos de carpes - une bonne trentaine de poissons au total - d’une belle taille et en excellente condition, pour repeupler le plan d’eau principal du parc. Pour l’instant, il y a déjà de beaux poissons à la Dodaine, notamment un spécimen de 17 kilos que les pêcheurs parviennent à attraper de temps en temps avant de le remettre à l’eau dans les règles de l’art.

Mais renforcer le peuplement devrait permettre aux disciples de Saint-Pierre de prendre davantage de plaisir encore au bord de l’eau dans quelques semaines. L’investissement total pour ce rempoissonnement est de 800 euros, répartis de manière égale entre le club de pêche et la Régie qui gère les infrastructures sportives à Nivelles.

" On n’a remis que des carpes, confirmait sur place samedi le président des Carpistes nivellois, Marc Debroux. Parce que malheureusement, si on avait remis des petits poissons, pour 500 euros de gardons par exemple, tout aurait été mangé pour la fin de l’hiver par les cormorans… "

Si le club local compte aujourd’hui une vingtaine de membres, tout le monde peut venir pêcher à la Dodaine lorsque la saison est ouverte, à condition de s’acquitter d’une carte dont le prix est fixé à 5 euros pour une journée (3,5 euros pour les invalides et les retraités) ou d’un abonnement annuel de 75 euros.

Une centaine de pêcheurs ont leurs habitudes sur place, et des améliorations ont été apportées ces derniers temps au règlement pour améliorer la cohabitation avec les promeneurs et les joggeurs. "On a des mordus à Nivelles", sourit l’échevin des Sports, Hubert Bertrand.