Brabant wallon Une plateforme d’association espère réunir 1 000 personnes le 13 octobre.

"Constituons une grande chaîne humaine pour montrer notre opposition au projet routier de Contournement Nord de Wavre !"

C’est décidé, une plateforme d’association organisera donc cette action le 13 octobre prochain. Catherine Buhbinder, porte-parole, explique les raisons. "Cela fait 15 ans qu’on est occupés avec cela et 5 ou 6 ans que la plateforme existe. Nous voulons montrer qu’à côté du recours, la population doit aussi voir notre détermination. Beaucoup de jeunes et moins jeunes sont concernés. C’est bien de manifester contre le climat, mais il y a aussi des choses à défendre chez nous !"

Pour rappel, malgré 4 190 signatures récoltées, un permis de bâtir a été octroyé à l’encontre de l’avis citoyen.

Concrètement, les organisateurs espèrent donc constituer une chaîne humaine sur le tracé du projet routier de Contournement Nord de Wavre (du quartier du Culot à Basse-Wavre jusqu’au rond-point GSK dans le zoning nord de Wavre) "pour voir de visu les dégâts environnementaux que cela va occasionner. On attend 1 000 personnes sur une partie de ce tracé. Démontrons que nous sommes prêts à agir pour défendre ce coin de nature menacé et exigeons des solutions de mobilité à long terme aux pouvoirs publics."

De son côté , l’administration communale de Grez-Doiceau, qui est la seule à ce stade à avoir introduit un recours, a eu droit à son audition comme le confirme le 1er échevin Laurent Francis. "Pas grand-chose de neuf avec l’audition de ce 9 août à la région pour notre recours. La chambre a indiqué ne pas donner son avis au ministre avant un mois (9 septembre) et le ministre a ensuite un mois. Normalement, on sera fixés vers le 9 octobre, donc plus tôt qu’initialement calculé (novembre)."