Lors du dernier conseil communal qui s’est tenu cette semaine, l’opposition (DRC +) avait ajouté un point à l’ordre du jour. Celui-ci demandait la mise sur pied d’une (ou deux) collecte d’encombrants pour faire face à la fermeture du recyparc de Perwez pour un an pour cause de travaux.

Une proposition qui a été rejetée par les autorités communales. "L’un des arguments qui était avancé par le groupe DRC + était que la fermeture du recyparc entraînait une réduction des coûts pour la Commune, ce qui n’est pas du tout le cas. In BW gère 17 recyparcs en Brabant wallon et les frais sont divisés par commune en fonction de la population."

De plus, l’organisation d’une collecte d’encombrants allait engendrer d’importants coûts supplémentaires pour la population. "Nous nous sommes renseignés et il faut compter 31 000 euros pour organiser une collecte, précise Jordan Godfriaux, le maïeur. Des frais qui devront être répercutés sur les Perwéziens car nous sommes obligés d’appliquer le coût vérité en matière de déchets. Et cela, nous ne voulons pas le faire d’autant que les Perwéziens peuvent utiliser sans problème les autres recyparcs dont ceux d’Incourt, Jodoigne, Chaumont-Gistoux et Walhain qui sont les plus proches."

Le bourgmestre précise également qu’il est possible d’introduire une demande pour venir faire enlever ses encombrants à domicile. "C’est un service qui existe déjà et qui est donc accessible à tous. Pour nous, cela ne sert à rien d’aller chez tout le monde mais ce service permet d’aider celles et ceux qui sont en difficulté ou qui ne savent pas se rendre dans un recyparc", conclut le bourgmestre perwézien. Coût du service : 5 euros le mètre cube.

Au final, cette proposition émise par DRC + a donc été rejetée et il n’y aura pas de collecte d’encombrants à Perwez, comme c’est d’ailleurs le cas depuis une dizaine d’années.