PERWEZ

La commune doit encore acheter un terrain pour l’implanter

ENFANCE “Nous n’avons pas encore acheté le terrain, mais vous allez déjà voir ce qu’il y aura dessus.” C’est par cette phrase que Carl Cambron, le bourgmestre f.f. de Perwez, a lancé le point relatif à l’acquisition, pour 59.500 €, d’une parcelle sise au bout de l’avenue des Chasseurs Ardennais et destinée à accueillir une crèche.

Là même où commencera un futur lotissement de plus de 150 logements. Le conseil communal a donc eu droit à une présentation (lire ci-dessous) avant de débattre sur un dossier qui sera subsidié à hauteur de 75 %.

“Mais, à terme, ce bâtiment construit par la commune, qui en obtiendra la gestion ?” , a demandé Serge Heusling (PS, opposition). “C’est là tout le débat.”

La réponse d’André Antoine n’a pas tardé : “Nous ferons appel à l’association qui nous fera la meilleure offre. Et nous procéderons donc comme à Walhain, Mont-St-Guibert, Grez-Doiceau…”

Pour sa part, Christian Dailliet (MR, opposition) s’est dit inquiet par l’exiguïté du terrain et l’absence de garantie concernant son futur voisinage. La majorité s’est attelée à le rassurer en promettant d’acquérir les alentours.

Enfin, Jean-Marc Aldric (PS) a fait remarquer qu’il s’agissait ici d’acheter deux parcelles dont l’une servira à desservir le lotissement. Un problème, selon l’élu. Michel Jandrain, l’échevin de l’Urbanisme, a expliqué que, pour imposer la réalisation d’une voie d’accès à l’entrepreneur, la commune devait d’abord en être propriétaire. La minorité PS-MR-Écolo s’est abstenue lors du vote.



© La Dernière Heure 2009