LOUVAIN-LA-NEUVE

Un prix pour le mémoire de Marie Bertrand

UNIVERSITÉ Le Prince Philippe s’est rendu hier soir à Louvain-la-Neuve, où il était chargé de remettre le premier prix Philippe de Woot.

Prenant le nom de ce professeur émérite de l’UCL auteur de nombreuses publications sur la gouvernance en entreprise, ce prix interuniversitaire a été créé pour sensibiliser les étudiants – les futurs dirigeants – au pouvoir et à l’impact des entreprises sur la société.

Il s’agit de leur faire prendre conscience de l’importance d’une politique éthique et durable en entreprise.

Le prix sera remis tous les deux ans à des étudiants en master dans une école de gestion belge. Le jury est composé de professeurs de l’UCL, de Solvay, des universités d’Anvers, Gand, Liège et de l’Ichec. Il est attribué pour un mémoire en rapport avec la responsabilité sociétale des entreprises.

La première lauréate est une étudiante de la Louvain School of Management. Marie Bertrand reçoit la prestigieuse distinction pour son mémoire intitulé An Exploratory Study about corporate governance in social entrepreneurship . Il s‘agit d’un travail qui se penche sur les mécanismes de gouvernance spécifique à l’entrepreneuriat social, domaine dans lequel peu de recherches ont été menées jusqu’à présent.

Voilà de quoi ajouter une belle ligne au CV d’une étudiante déjà titulaire d’un master en ingénieur de gestion et qui décrochera en juin un master européen en management international.

Marie Bertrand, qui a participé à divers projets de coopération au développement, a complété sa formation en partant en Erasmus six mois à Milan, et six mois à Dublin. Le prix Philippe de Woot lui vaut de recevoir la somme de 4.500 €, dont 1.500 € à investir dans un projet environnemental ou social.



© La Dernière Heure 2010