GREZ-DOICEAU

Les propriétaires en sont convaincus : un criminel s’en prend à leurs chats

DISPARITION “Pourquoi mes chats ont-ils disparu ?” Que répondre à cet enfant de dix ans ? Depuis quelque temps, des disparitions mystérieuses de chats sont recensées à Grez centre.

Pascale Van Hoollandt s’était inquiétée de ne plus voir revenir son chat, fin septembre. De fil en aiguille, en parlant avec ses voisins, elle a constaté qu’elle n’était pas seule dans le cas. Au total, une dizaine de chats sont portés disparus.

“C’est relativement inquiétant” , confie Pascale. “Qui peut en vouloir à de pauvres bêtes innocentes ? Aucune trace des chats, si ce n’est que le cadavre de ma chatte a été retrouvé dans la cave d’un voisin. C’est lui qui m’a prévenue, vu l’odeur pestilentielle.”

L’inquiétude est grandissante auprès des maîtres de chats, qui craignent que leur chat disparaisse à son tour. Car si l’espoir d’une fugue collective a effleuré l’esprit des Gréziens, la découverte du chat de Pascale laisse penser à une cause criminelle.

“C’est la grosse crainte, en effet. Un de mes voisins a perdu ses trois chats, et d’autres sont dans le même cas. Même si nous n’avons aucune preuve, nous privilégions la thèse du poison. J’ai donc pris contact avec la commune pour signaler le problème et demander une aide pour informer la population. Il est important de rappeler qu’empoisonner des animaux est punissable et les personnes qui osent agir de la sorte peuvent être poursuivies par la justice.”

Pascale Van Hoolandt a trouvé un écho positif puisque les autorités gréziennes sont favorables à faire figurer dans le prochain bulletin communal un communiqué en ce sens.

À force d’en parler, il apparaît que quelques cas similaires ont également été relevés à Bossut et Gottechain, où un chat aurait été torturé avant d’être tué.

En attendant, Jonathan, dont les deux chats ont disparu, vient de recevoir un chaton. “J’espère que l’on ne lui fera pas de mal. Je compte bien le surveiller” , promet l’enfant.



© La Dernière Heure 2009