La Rebecquoise Laurence Roosens s’est inscrite au concours en regardant Miss Belgique à la télé



REBECQ Née sous le signe du Lion, Laurence Roosens fête ses 22 ans ce vendredi.

Un nouveau cap qui a amené la jeune Rebecquoise à se lancer un nouveau défi. Celui de candidate à l’élection de Miss Brabant wallon et peut-être ensuite à celle de Miss Belgique.

Pour ses 20 ans, la jeune femme a sauté en parachute à Temploux. Pour ses 22 ans, ce sera donc un concours de miss. Mis à part un défilé de mode à Anvers à l’âge de 17 ans, “recrutée” par son coiffeur pour se présenter les cheveux teints en orange, Laurence n’a aucune autre expérience du genre. “J’ai décidé de m’inscrire le soir de la dernière élection de Miss Belgique après l’avoir regardée à la télévision, explique Laurence. Des amis de mes parents l’avaient déjà suggéré.”
Cependant vu son âge, la jeune femme ne pourra tenter sa chance qu’une seule fois au concours. La limite d’âge étant fixée à 23 ans. “Il s’agira donc d’une expérience unique mais, en même temps, je pense qu’il faut du recul, avance-t-elle. J’ai préféré d’abord finir mes études et avoir acquis une certaine maturité.”

La jeune femme est d’ailleurs déjà dans la vie active. Diplômée en secrétariat de direction de la Haute École Roi Baudouin (Mons), Laurence Roosens travaille actuellement chez Baxter, à Lessines.

À la fin de ses études, elle est également partie en Erasmus aux Îles Canaries. Un coin de paradis où elle a pu parfaire son anglais et son espagnol.
Désormais, avec cette élection, elle s’est remise au néerlandais. “Je relis mes anciens cours et j’essaye de m’entretenir avec mes collègues néerlandophones dans leur langue”, explique-t-elle.

Pour cette élection en Brabant wallon, Laurence espère terminer dans le top 7. “Comme cela, j’aurai l’occasion de présenter mon numéro personnel et pourrai répondre aux questions du jury, ajoute-t-elle. J’aurai alors pu montrer jusqu’au bout ce que je valais.”

Et pour le reste, on verra… Quoi qu’il en soit, Laurence s’est déjà lancé un nouveau défi après celui de l’élection. La jeune femme compte bien pour décrocher sa ceinture noire de jiu-jitsu.

© La Dernière Heure 2010