Avec 93% de pertes, le secteur culturel est celui le plus touché par la crise du Covid-19.

Les trois opérateurs culturels centraux de la commune ont décidé de collaborer cette année pour relancer la culture pendant l’été. L’affaire n’était pas mince, mais en 3 semaines seulement, le Centre culturel d’Ottignies, l’Atelier Théâtre Jean Vilar, la Ferme du Biéreau et le Centre nerveux ont relevé le défi et partagent la saison estivale qui commence dès le 3 juillet. L’échevin de la Culture David da Camara Gomez s'est dit épaté par l’efficacité des opérateurs : " Je suis admiratif de la vitesse, de la collaboration et de la bienveillance des 3 opérateurs culturels. Pour une ville qui se targue d’être le pôle culturel de la Province, c’est beau de voir ça."

Gratuitement ou pour 5€ pour les plus de 14 ans, tout un chacun pourra donc assister aux différentes activités organisées.

C’est le Centre culturel d’Ottignies qui ouvre le bal le 3 juillet avec un concert-balade nature dans le Bois des Rêves. Au programme le reste de l’été : des spectacles de marionnettes, des clowns, un cirque équestre… Les autres activités se dérouleront un peu partout dans la commune, avec la volonté d’aller dans les différents quartiers.

La Ferme du Biéreau mêle Saule, Karin Clerq et Balimurphy à des artistes moins connus dans des concerts payants et sur réservation pour les premiers et gratuits pour les autres. Suite aux nouvelles annonces de sécurité, la première journée du festival KidZik pourra finalement se tenir, avec 2 concerts captés en streaming et rediffusés par la KidZik radio pour ceux qui n’auront pas de place.

L’Atelier Théâtre Jean Vilar utilisera la Place des Doyens, petit amphithéâtre naturel, pour des activités théâtrales deux week-ends d’août. La réservation est obligatoire mais les spectacles sont gratuits : « C’était une manière de dire à certains spectateurs de leur offrir du théâtre qu’ils n’avaient plus depuis mars. C’est également une autre manière de toucher le public puisqu’on joue en extérieur », explique Cécile Van Snick, directrice de l’Atelier.

Le Centre nerveux organisera 4 séances gratuites mais sur réservation de cinéma en plein air. Les films, intergénérationnels et familiaux, ont été choisis par les jeunes du centre. Si les 3 premiers films sont diffusés sur des écrans LED, le dernier sera diffusé sur le parking du Douaire à la manière d’un Drive-in.

Concrètement, une billetterie est mis en place dès ce mercredi et il est donc possible de réserver pour les événements dont les dates sont connues. Pour les autres, les dates seront annoncées au dernier moment, afin d’éviter des attroupements. L’ensemble des activités est à retrouver sur l’agenda culturel en ligne du pôle culturel http://www.poleculturel.be/agenda#b_start=0 .