Sur une photo que nous a envoyée un délégué de cours en ingénieur civil de l'UCLouvain, on aperçoit des étudiants agglutinés devant l'auditoire des Sciences, juste avant un examen en présentiel. Alors que l'UCLouvain impose la distanciation physique dans les salles d'examens avec un minimum d'1,5m à 360° entre chaque étudiant, la distanciation à l'extérieur semble plus difficile à faire respecter.

"Tout simplement honteux mais c'est logique, on s'y attendait , dénonce l'étudiant. La ministre Glatigny et les recteurs portent une lourde responsabilité, attendez-vous à un regain de l'épidémie. C'est un gros stress de devoir passer tous mes examens en présentiel. Il s'agit de la troisième session où nous devons composer avec le Covid mais rien ne s'arrange !"

Du côté de l'UCLouvain, on rappelle que de nombreuses mesures ont déjà été mises en place, notamment des barrières Nadar pour orienter les files devant les auditoires, des vigiles pour veiller au respect de la distanciation, des marquages au sol. "On comprend le stress des étudiants, qui doivent enchaîner un blocus et une session d'examens en code rouge, souligne Isabelle Decoster, la responsable presse de l'UCLouvain. L'université reste attentive et fait son maximum pour éviter les rassemblements. S'il y a des améliorations à apporter au dispositif, on le fera." Et d'ajouter que plusieurs étudiants se sont dits satisfaits du retour des examens en présentiel, alors que ceux à distance avaient provoqué pas mal de stress suite aux bugs.

Pour rappel, pour cette session de janvier, 50 % des examens de l'UCLouvain se déroulent en présentiel, 30 % à distance et 20 % sont constitués de travaux. Au total, l'université fait passer 2 200 examens (soit 200 000 copies d’examen) sur ses sept sites.

© D.R.