Les artisans ont présenté leur savoir-faire, même si le public s’est fait désirer, au salon ArtiBw

WAVRE Du vitrail, de la confection de chapeaux, des bijoux… les artisans du Brabant wallon, mais aussi d’un peu plus loin étaient nombreux à présenter leur savoir-faire, lors de la deuxième édition du salon ArtiBw, au centre sportif de Wavre.

Carine Wathar présentait ses dernières œuvres. “Cela fait 10 ans que j’ai commencé la céramique , explique l’artiste passionnée par la terre et qui travaille dans le domaine des ressources humaines. J’ai commencé un stage de tournage et je ne me suis plus arrêtée… Je termine d’ailleurs ma formation à l’Académie.”

Cette habitante de Braine-l’Alleud a, en plus, suivi récemment un stage en Corée. “Il me fallait un autre regard et un lâcher prise.”

C’est que l’artiste aime les expérimentations. Ses pièces comportent donc du crin de cheval, certaines sont issues de différentes sortes de terres, ou encore de l’utilisation de sulfates ou de l’émail raku.

À quelques mètres de là, le Lasnois Olivier Depotbecker est penché sur la patine d’un meuble ancien : “Je suis spécialisé dans la restauration de meubles du 18e, 19e, Louis XV, Louis XVI et la marqueterie. Ces meubles souffrent beaucoup plus que les meubles en chêne, par exemple.

Les salons comme ArtiBw sont importants, car les gens nous voient travailler. Ils peuvent donc reprendre contact par la suite. Et si la vente de meubles anciens ne va pas très bien pour le moment, ce n’est pas le cas de la restauration.”

Une profession qu’ils sont pourtant de moins en moins nombreux à exercer. “Nous sommes en voie de disparition , indique l’artisan. La stagiaire que j’accueille actuellement n’a pas pu suivre les cours à l’Infac à Bruxelles car, cette année, ils n’ont pas de section restauration de meubles anciens. Elle a donc dû venir à Limal.”



© La Dernière Heure 2010