Lundi 29 mars, un tout nouveau bâtiment de la clinique Saint-Pierre sera inauguré par les patients qui y découvriront un espace d’accueil complètement dédié aux consultations et à l’hospitalisation de jour. Baptisée "l’aile 1 100", cette annexe de 800 m² sur trois étages accueillera un étage dédié à la dialyse et à l’autodialyse.

Cette nouvelle construction répond à un besoin urgent d’augmenter la capacité de la clinique. " S achant que l’on déménagera normalement en 2028, on doit, dans l’intervalle, travailler et répondre à la demande et on ne pouvait pas se contenter de l’installation actuell e " , explique Philippe Pierre, le directeur médical de la clinique Saint-Pierre. L’entrée principale sera toujours accessible pour l’accueil des patients hospitalisés plus longtemps ainsi que leurs visiteurs.

Les travaux de cette extension avaient débuté en juin 2019 pour un montant total de 10 millions d’euros. "C’est notre dernière extension significative entre maintenant et le déménagement" , ajoute Philippe Pierre. L’ancienne unité de dialyse, localisée dans le bâtiment principal, sera rénovée pour devenir un hôpital de jour gériatrique. La dialyse est aussi déplacée dans la nouvelle aile car il était urgent de remettre les installations en conformité. "Les locaux de dialyse, malheureusement en croissance d’activité, datent de 1990 et n’étaient donc plus adaptés" , explique le directeur médical.

© Charlotte Egli
© Charlotte Egli
© Charlotte Egli

L’objectif final est de doubler la capacité de l’hôpital à terme pour 2028, sur un terrain d’une parcelle située à l’intersection de la N25 et la E411, à Wavre, juste à côté du Domaine du Blé .

L’ancien ne clinique sera réhabilitée. "Le bâtiment de la polyclinique Saint-Pierre de Wavre viendra s’installer dans l’Aile 1 10 0 " , explique Philippe Pierre. Le vieux bâtiment sera quant à lui vendu à un développeur et reconverti. "Nous voulons, ainsi que la commune, vendre le concept d’un projet intergénérationnel qui mêlera des habitations de type unifamilial sur le parking à une rénovation du bâtiment actuel pour une autre affectation de type MRS, personnes handicapées…" , ajoute-t-il.