Pas mal de travailleurs préféraient aller manger ailleurs.

La salle de réfectoire située au sous-sol du siège du CPAS aclot, rue Samiette, était jusqu’ici peu fréquentée: le local n’était pas du tout attractif et pas mal de travailleurs préféraient aller manger ailleurs.

Ce n’est plus le cas: il est désormais transformé en salle de détente agréable, lumineuse, colorée et pourvue de caissons roulants pour créer des séparations.

C’est une initiative du Service d’insertion sociale, créé il y a cinq ans et qui développe diverses actions avec les personnes en situation d’exclusion. L’objectif, via des ateliers, est de favoriser une reprise de la participation à la vie sociale et, in fine, une remise à l’emploi.

La rénovation du réfectoire a fait l’objet d’une collaboration entre ce service, l’asbl « Les Débrouillardes » et les bénéficiaires qui ont mis la main à la pâte pour ce projet concret.