La Jodoignoise avait une relation très forte avec sa grand-mère.

Il existe parfois des objets qui, à première vue, n’ont pas la moindre valeur mais qui, au final, se révèlent bien plus importants que leur apparence. Pour Kimberley Jacquemijns, une jeune habitante de Jodoigne, cet objet, c’est une peluche. Malheureusement pour elle, on la lui a volée. "Le vol a été commis au sein de la camionnette avec laquelle j’effectue mon travail de livraison, se souvient-elle. Le vol s’est déroulé le 23 octobre dernier durant ma tournée entre Jodoigne, Éghezée et Namur."

Le butin des voleurs : les affaires personnelles de Kimberley, mais surtout une peluche particulièrement chère à ses yeux. "En fait, c’était mon doudou quand j’étais petite. Quand j’ai arrêté de vivre à la maison, ma grand-mère, avec qui j’avais une relation très forte, a souhaité le garder. Il est devenu le sien et la première chose qu’elle demandait lors de ses séjours à l’hôpital, c’était de récupérer cette peluche. Elle l’a toujours accompagnée et elle l’a eue d’ailleurs entre les mains jusqu’à son dernier souffle."

Depuis le décès de sa grand-mère il y a un an et demi, Kimberley ne lâche plus cette peluche, souvenir de sa grand-mère auquel elle est très attachée. "Quand elle est décédée, je l’ai récupérée et je l’emmène partout. Impossible pour moi de partir sans. C’est ce qui a causé sa perte au final."

Après ce vol qui s’est déroulé il y a une dizaine de jours, Kimberley a rapidement lancé un appel pour retrouver cette précieuse peluche mais, pour le moment, les recherches se sont montrées vaines. "Nous avons fait analyser les caméras de surveillance sur Jodoigne et Éghezée, personne n’a touché à la camionnette, donc ce n’est pas là que le vol a été commis. Reste encore le cas de Namur mais, pour le moment, je n’ai pas la moindre piste" , continue Kimberley.

Ses clés, son portefeuille ou encore ses papiers de voiture qui lui ont été volés, tout cela semble bien anecdotique à côté de la valeur sentimentale qu’a peluche chère à sa grand-mère. "Les papiers, je peux les refaire et nous avons directement changé les serrures. Quant à la clé de la voiture, le voleur pourra l’ouvrir mais il ne saura pas la démarrer. J’aimerais vraiment retrouver cette peluche et je garderai toujours espoir. À aucun moment je me dis que je ne la retrouverai pas" , conclut la Jodoignoise, qui espère recevoir ce coup fil salvateur dans les jours qui viennent.