Brabant wallon Poursuivi après qu’on a trouvé une photo de sa fille devant des plants de cannabis.

En août 2018, la police a mené une perquisition au domicile d’un habitant de Perwez né en 1985 et dénoncé par des tiers pour sa plantation de cannabis, dont il vendait apparemment une partie de la production selon certaines informations.

Sur place, les enquêteurs ont effectivement trouvé des plants. Mais ils ne sont pas tombés sur une plantation industrielle : il n’y avait que sept plants et le parquet a proposé au trentenaire, à deux reprises, de s’en sortir en payant une transaction.

L’homme n’a pas payé la somme demandée et il a été cité devant le tribunal correctionnel. Il n’a même pas fait le déplacement pour se défendre et du côté du parquet, on a réclamé six mois d’emprisonnement et une amende ferme de 1 000 euros.

C’est qu’en plus de cultiver en toute illégalité, le prévenu avait fait fièrement poser sa petite fille âgée de deux ans, alors qu’elle manipulait du cannabis en fleurs. Les enquêteurs, lorsqu’ils ont fouillé son GSM à la recherche d’éventuelles traces de transaction, sont tombés sur cette photo interpellante.

Le tribunal vient de rendre son jugement. En ce qui concerne la culture de cannabis, la décision indique qu’il s’agit d’une contravention et que vu le délai écoulé, les poursuites pénales sont prescrites. Quant à une éventuelle vente de stupéfiants, la simple culture n’implique pas de vendre.

Et si le parquet considérait qu’il y avait eu consommation en présence de la fillette, le président, lui, estime qu’une simple photo ne permet pas de le prouver. C’est donc un acquittement qui est prononcé en faveur du Perwézien.