Les Nivellois ont attendu plus de dix ans la réouverture d’un cinéma en centre-ville. Le Ciné4 a comblé cette attente mais quelques jours après l’inauguration est arrivé le confinement. Les projecteurs ont repris du service le 10 juillet mais les mesures sanitaires ont limité la capacité des salles et, au cœur de cet été particulier, il y a eu très peu de sorties de grands films.

Donc peu de spectateurs. Aujourd’hui, d’après l’échevin de la Culture Grégory Leclercq, la reprise s’amorce mais elle est timide. Si les Aclots retrouvent un peu le chemin des salles obscures, c’est surtout le week-end.

Alors que le Centre culturel était conscient que le lancement du nouveau cinéma entraînerait des pertes, elles seront manifestement plus importantes que prévu. "Mais la Ville est attentive à la culture et tient à ce que les outils continuent à exister", rassure l’échevin.

Du reste, le calme actuel n’empêche pas les responsables de préparer plusieurs événements : le festival du film solidaire au mois d’octobre par exemple, mais aussi un festival consacré aux droits des femmes et le retour des films nature en 2021. L’organisation de conférences pédagogiques est également dans les cartons.

Depuis cette semaine, le Ciné4 se transforme par ailleurs en auditoire durant la journée. Une haute école a en effet demandé (et obtenu) d’occuper la grande salle pour que les cours puissent être dispensés à ses étudiants en respectant les mesures de distanciation.